Develop, represent, and promote the next generation of business professionals
23 September 2021

Élections municipales 2021 : La jeune chambre de commerce de Montréal présente 4 enjeux prioritaires

JCCM

À l’occasion des élections municipales, la Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM) invite les différents partis politiques à s’engager envers une relance économique qui tient compte des aspirations et des défis propres à la relève d’affaires montréalaise.

Nos 4 Enjeux prioritaires

En mai dernier, la JCCM a dévoilé les résultats d’un vaste sondage réalisé en collaboration avec la Ville de Montréal et la firme Léger sur les impacts de la COVID-19 chez les jeunes de la métropole et leurs aspirations dans le cadre de la relance qui s’amorce. Pour la JCCM, qui est l’un des plus importants regroupements de jeunes entrepreneur.e.s et professionnel.le.s au pays, le message est clair : la relève d’affaires s’attend à une relance verte et inclusive qui saura mettre à profit la contribution de la jeunesse pour y arriver.

1. Une relance verte

Notre récent sondage révèle que la pandémie que nous traversons a inspiré de nombreux entrepreneurs à se lancer dans un projet à impact social ou environnemental (36 %) ou dans une transformation écoresponsable de leur entreprise (33 %). Ces démarches mettent en lumière la résilience, la créativité, mais surtout l’importance des questions environnementales pour les jeunes d’aujourd’hui.

Deux tiers des répondants estiment que les gouvernements et les entreprises devraient poser plus de gestes, plus rapidement, en faveur de l’environnement. Tous s’entendent pour que les audits environnementaux soient normalisés au sein des entreprises, mais surtout pour que des actions concrètes et porteuses soient posées en matière environnementale.

2. Une plus grande diversité au sein de la communauté d’affaires et des instances décisionnelles

La diversité est une valeur cruciale pour la relève d’affaires et constitue une réelle plus-value pour les organisations. Il est essentiel d’assurer une meilleure représentation de la diversité de la métropole au sein des entreprises qui y évoluent et de ses instances gouvernementales et publiques.

3. Améliorer la vie de quartier et les milieux de vie

La relance économique doit également passer par la multiplication des services de proximité et des espaces de rencontre extérieurs. Une très forte majorité des répondants de notre récent sondage a entièrement ou partiellement déserté le centre-ville de Montréal depuis mars 2020. Certes, la plupart ont hâte d’y retourner, mais jugent que le travail flexible et une meilleure répartition du temps sont nécessaires.

4. Un meilleur accès au logement

La moyenne des loyers offerts sur l’île de Montréal s’élevait récemment à environ 1310 $ par mois – tous quartiers et tous types de logements confondus. Ce montant équivaut à 30% du revenu brut moyen des Montréalais. À ce sujet, le gouvernement du Canada considère que les ménages qui doivent dépenser une telle proportion de leur revenu total (ou plus) pour se loger ont un problème d'accès au logement.

Selon notre sondage de mai dernier, l’accès au logement, tant pour la location que pour l’acquisition, est l'un des enjeux économiques qui inquiètent le plus la relève d’affaires montréalaise dans le cadre de la relance.

Demandes et revendications

Intégrer la performance environnementale dans les critères d’accès au financement des entreprises.

Pour relancer l’économie, des capitaux publics et privés ont été libérés et des appels à projets lancés; les critères d’admissibilité pour ces programmes demeurent toutefois limités et contribuent à perpétuer des inégalités du passé. Les critères pour accéder au financement doivent être revus pour inclure, par exemple, la performance environnementale, ainsi que des critères liés à la diversité et à l’inclusion.

Favoriser l’instauration et l’application de politiques claires en matière d’équité et d’inclusion.

82 % des répondants et répondantes de notre sondage de mai dernier estiment que les employeurs doivent non seulement établir une politique claire en matière d’équité et d'inclusion, mais également en assurer l’application. Davantage de diversité en entreprise pourrait aussi devenir une solution à la pénurie de main-d’œuvre qui est un enjeu majeur auprès des entreprises québécoises.

Par ailleurs, on constate aussi parfois un manque de soutien concernant l’intégration d’employés issus de la diversité (ethnoculturelle, sexuelle, etc.). Bienveillant.e.s et ouvert.e.s, il reste que certains et certaines gestionnaires ne savent pas toujours comment réagir face à certaines situations plus délicates. La JCCM saluera les politiques et les mesures des différents paliers de gouvernement qui viseront à assurer une meilleure représentation de la diversité de la métropole au sein des entreprises qui y évoluent et des instances gouvernementales et publiques.

Assurer un accès au logement locatif juste et équitable et contrôler la flambée immobilière.

Pour freiner la hausse du prix des logements locatifs et des propriétés, la mise en place d’un registre public des baux et des loyers pour permettre une plus grande transparence serait un premier pas intéressant. Tous les paliers de gouvernement doivent collaborer pour trouver d’autres pistes de solution. Et ce, y compris sur les achats immobiliers, sachant l’impact direct sur le prix des loyers.

Multiplier les « tiers lieux »

Face à la nouvelle réalité du travail flexible, il est nécessaire de multiplier les « tiers lieux », au centre-ville comme dans les milieux de vie. Ces lieux sont des environnements différents de la maison et du bureau, qui misent sur l’architecture, le verdissement et l’art public tout en permettant aux villes de demeurer abordables et accessibles.

À propos de la Jeune Chambre de commerce de Montréal

Fondée en 1931, la Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM) a comme mission de développer, représenter et faire rayonner la relève d'affaires. Elle est un regroupement de cadres, professionnels et professionnelles, travailleurs et travailleuses autonomes, entrepreneurs et entrepreneures ou encore d’étudiantes et étudiants âgés de 18 à 40 ans. Fondée en 1931, elle compte aujourd'hui près de 1 600 membres, dont près de 150 bénévoles, ce qui fait d'elle la plus grande jeune chambre au monde. Grâce à une multitude d'événements organisés chaque année, la JCCM est un lieu incontournable pour le développement de la relève d'affaires à Montréal. De plus, la JCCM compte sur l'appui de cinq grands partenaires qui ont à cœur la relève, soit BMO Groupe financier, Bell, CN, Énergir et la Ville de Montréal.