Develop, represent, and promote the next generation of business professionals
23 March 2022

Budget 2022-2023 : réaction des jeunes gens d’affaires du Québec

Cécile Martin

Public Affairs, Content and Programming Principal Manager

Montréal, le 22 mars 2022 – Le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ), la Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM) et la Jeune Chambre de commerce de Québec (JCCQ), accueillent favorablement le quatrième budget Girard. Dans un contexte d’incertitude sur le plan sanitaire, géopolitique et économique, les trois organisations reconnaissent le souci du gouvernement de maintenir une saine gestion des finances publiques et de soutenir la croissance économique. Toutefois, les jeunes gens d’affaires rappellent que l’enrichissement collectif passe par d’autres facteurs que la seule productivité.

Un soutien encourageant au dynamisme entrepreneurial et à l’innovation

Le RJCCQ, la JCCM et la JCCQ saluent la mise en place d’un plan en entrepreneuriat, bonifié de 57,7 millions de dollars afin de développer des compétences entrepreneuriales et de mettre en place un environnement d’affaires propice au démarrage, à la croissance et à la pérennité des entreprises. Pour soutenir le repreneuriat, « une autre façon d’entreprendre », une enveloppe de 20 millions de dollars est prévue pour recapitaliser le Fonds de transfert d’entreprise du Québec. Le gouvernement entend aussi accélérer le développement économique dans l’ensemble du Québec en encourageant notamment la production québécoise et l’achat local. Nous nous réjouissons particulièrement de la volonté de maximiser le potentiel international des régions en soutenant les ambitions internationales des réseaux d’affaires grâce à un investissement de 3,9 millions de dollars sur trois ans.

Afin de soutenir l’entrepreneuriat technologique innovant, la nouvelle Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation (SQRI 2022-2027) va bénéficier de 1,3 milliards de dollars supplémentaires. Les représentants des trois organisations mettent en valeur le fait que 600 millions seront consacrés à soutenir la création et à propulser la croissance d’entreprises innovantes. Par ailleurs, le maintien du crédit d’impôt à l’investissement et à l’innovation (C3i) encourage les entreprises de tous les secteurs d’activité à acquérir de nouvelles technologies. Il est intéressant de noter que le taux sera majoré dans les territoires confrontés à une faible vitalité économique.

Un Plan actualisé pour une économie verte, résiliente et sobre en carbone

La communauté des jeunes gens d’affaires du Québec est sensible à la protection de l’environnement, à la réduction des gaz à effet de serre et aux pratiques durables. De ce fait, le RJCCQ, la JCCM et la JCCQ accueillent favorablement l’investissement de 7,6 milliards de dollars visant à poursuivre l’action en matière d’environnement pour lutter contre les changements climatiques. Le gouvernement prévoit 100 millions de dollars sur quatre ans pour déployer la première stratégie sur l’hydrogène vert et les bioénergies.

La rareté de main d’œuvre affecte les PME maintenant en misant sur la formation et sur l’accompagnement des entreprises

Nous saluons la volonté du Québec d’investir près de 135,2 millions de dollars d’ici 2026-27 pour moderniser les programmes de formation professionnelle afin d’augmenter le nombre de Québécois susceptibles de répondre aux compétences recherchées par les employeurs, notamment par un meilleur accès à des services d’éducation de qualité.

Toutefois, il est nécessaire d’appuyer davantage d’initiatives, dès maintenant, pour atténuer la rareté de main-d’œuvre à court-terme, et ce afin d’améliorer le développement économique dans l’ensemble du Québec. Ainsi, le soutien accordé au secteur bioalimentaire (15 millions de dollars sur 5 ans) devrait être adapté à d’autres secteurs.

Une vitalité économique et sociale du Québec plus inclusive et représentative

Le RJCCQ, la JCCM et le JCCQ soulignent le soutien du gouvernement aux organismes communautaires offrant des services qui bonifient ceux qu’offre le réseau public notamment en répondant aux besoins exprimés par des groupes sous-représentés : communautés autochtones, communautés culturelles, LGBTQI2+. Les trois organisations accueillent l’appui de 185 millions de dollars afin de soutenir les initiatives autochtones à caractère économique, social et communautaire ainsi que l’enveloppe de 34,4 millions de dollars sur cinq ans en faveur de la jeunesse québécoise. Toutefois, nous constatons que le budget du Québec n’inclut aucune mesure visant à motiver et soutenir les jeunes pousses « startups » ou encore l’entrepreneuriat féminin.

Citations

« La JCCM salue la décision du gouvernement d’investir dans la résilience climatique par son plan pour une économie verte 2030 de 117,2 millions. La JCCM s’implique activement en faveur de cet objectif : réduire les émissions de GES de la Métropole de 55% d’ici 2030 et la mener vers la voie de la carboneutralité en 2050. »

« Par ailleurs, au-delà des investissements en immigration, la JCCM considère qu’il est primordial de favoriser l’intégration de talents de divers horizons déjà sur le territoire afin de répondre aux enjeux de main d’œuvre immédiats en misant sur des programmes structurants d’accès à l’emploi. »

Habi Gerba, présidente et porte-parole, Jeune chambre de commerce de Montréal

« La JCCQ salue le Plan climat de la Ville de Québec et le Plan pour une économie verte 2030, bonifié d’un milliard de dollars. Nous encourageons le Gouvernement à privilégier davantage le recours aux différentes énergies renouvelables. »

« La JCCQ salue la décision du Gouvernement de miser sur le dynamisme entrepreneurial en stimulant l’investissement en innovation, en nouvelles technologies et dans les exportations. En revanche, la pénurie de main-d’œuvre est un enjeu qui nécessite une réponse immédiate et qui ne peut attendre la diplomation des étudiants ou la requalification des travailleurs. »

Isabelle Lechasseur, présidente, Jeune Chambre de commerce de Québec

« La main d’œuvre affecte significativement les entreprises du Québec qui sont le moteur de l’innovation et nous font part, chaque jour, de leurs préoccupations. Il faut certes favoriser l’intégration en emploi des personnes immigrantes et rehausser la formation en misant sur les compétences recherchées par les employeurs mais il est aussi nécessaire d’innover pour attirer le personnel manquant et créer des incitatifs à l’entrepreneuriat pour assurer la vitalité économique des régions. »

Pierre Graff, président-directeur général, Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec

À propos de la Jeune chambre de commerce de Québec

Fondée en 1987, la Jeune chambre de commerce de Québec est une organisation qui regroupe plus de 500 membres de la communauté d’affaires de Québec. Par le biais d’événements et de formations, la JCCQ crée des opportunités de rencontre et contribue à l’épanouissement des jeunes entrepreneurs, professionnels et travailleurs autonomes. Ayant une vision d’avenir, les membres de son vaste réseau participent au rayonnement de la grande région de Québec.

À propos de la Jeune chambre de commerce de Montréal

Fondée en 1931, la Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM) a comme mission de développer, représenter et faire rayonner la relève d’affaires. Elle est un regroupement de cadres, professionnels et professionnelles, travailleurs et travailleuses autonomes, entrepreneurs et entrepreneures ou encore d’étudiantes et étudiants âgés de 18 à 40 ans. Elle compte aujourd’hui près de 1 400 membres, dont près de 150 bénévoles, ce qui fait d’elle la plus grande jeune chambre au monde. Grâce à une multitude d’événements organisés chaque année, la JCCM est un lieu incontournable pour le développement de la relève d’affaires à Montréal. De plus, la JCCM compte sur l’appui de cinq grands partenaires qui ont à cœur la relève, soit BMO Groupe financier, Bell, CN, Énergir et la Ville de Montréal.

À propos du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec

Depuis 1992, le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec soutient un réseau de 41 jeunes chambres de commerce et d’ailes jeunesse à travers le Québec, et porte la voix de plus de 10 000 professionnels, de cadres, de travailleurs autonomes et d’entrepreneurs âgés de 18 à 40 ans dont 12 organisations issues de communautés culturelles. Le RJCCQ a comme objectif principal de soutenir et faire rayonner les jeunes gens d’affaires dans leur écosystème. www.rjccq.com

-30-